Covid-19 : vaccination des animaux de compagnie ?

Les recherches scientifiques ne cessent d’évoluer depuis l’apparition de la COVID-19. D’après certains scientifiques britanniques, une campagne de vaccination des animaux de compagnie devrait être instaurée. Cela permettra bien évidemment de stopper la propagation de la pandémie. Il vous sera possible d’en apprendre plus sur le sujet, dans cet article.

Pourquoi vacciner les animaux de compagnies ?

Il pourrait s’avérer indispensable de vacciner les animaux de compagnie pour se prémunir contre le Covid-19. C’est ce qu’affirment des scientifiques penchés sur la maladie dans une tribune publiée au sein de la revue scientifique Virulence. Le journal britannique The Independant n’a pas manqué de l’annoncer. Selon leurs experts, il serait essentiel de vacciner des espèces animales domestiques pour limiter la propagation du virus.

Ils estiment que cela représente clairement "un enjeu de santé publique majeure sur le long-terme".

Plusieurs espèces animales domestiques comme les chiens ou les chats pourraient très bien être contaminées par le coronavirus. Il s’agit d’une mise en garde basée sur une étude des universités du Minnesota, d'East Anglia (UEA) et de l'Institut Earlham. Les experts précisent tout de même qu’il n’a encore été relevé aucun cas de contamination d'animal vers l'Homme.

Elaboration d’un vaccin spécial en Russie

Selon Cock van Oosterhout, l’élaboration d’un vaccin spécial pour les animaux de compagnie et domestiques serait une précaution pour réduire les risques de propagation. Ce dernier est l'un des auteurs de la tribune et professeur de génétique évolutive dans l'université d'East Anglia. Pendant le mois de décembre, la Russie avait annoncé qu’elle concevait également un vaccin spécifique, destiné à préserver les animaux domestiques.

Celui-ci pourrait être disponible vers la fin du mois de janvier. L'Union européenne, les États-Unis et Singapour auraient d’ailleurs déjà manifesté leur intérêt pour ce vaccin. Par ailleurs, des millions d’animaux ont été tués l’année dernière au Danemark. Cela est intervenu après la découverte d'une souche de coronavirus au sein des élevages du pays. En effet, l'animal est soupçonné de transmettre à l'Homme, une version mutante et virulente du virus. Et cela peut dangereusement réséquer l'efficacité des vaccins.