Paludisme : une réduction de la mortalité infantile en saison des pluies grâce à un régime médical

Le paludisme fait partie des premières causes de mortalité infantile enregistrée dans le monde. Pour lutter contre cette maladie, plusieurs expériences scientifiques continuent à être mises au point par l’ensemble du corps médical. Une toute nouvelle étude vient d’ailleurs d’être publiée à ce propos. Cet article vous en dit plus.

Réduire le taux de mortalité infantile dû au paludisme en saison pluvieuse : utopie ou réalité ?

En Afrique sub-saharienne, le nombre d’enfants atteints par le paludisme augmente généralement en saison pluvieuse. En effet, c’est durant cette période que l’anophèle femelle parvient à bien se reproduire. Un phénomène qui oblige donc les parents à être plus attentifs et à surveiller de façon constante la température de leurs enfants.

Contre toute attente, une nouvelle étude scientifique pourrait bien aider ceux-ci à rester plus sereins. Selon cette étude, administrer de façon mensuelle des comprimés antipaludiques aux enfants pendant la saison pluvieuse permettrait de réduire de 42 % le taux de mortalité dû au paludisme.

Ce résultat prouve donc qu’il est vraiment possible de diminuer le nombre de décès causés par le paludisme durant la saison des pluies.

Comment faire pour appliquer ce régime médical ?

Comme vous l’aurez déjà lu, pour bénéficier des avantages de ce nouveau régime médical, vos enfants doivent suivre un traitement mensuel à base de comprimés antipaludiques. Il est ainsi important de souligner ici qu’il faut veiller à ce que ces médicaments soient de bonne qualité et que leur prise ne se fasse pas de manière anarchique.

Pour y veiller, vous devez donc vous rapprocher d’un médecin. Seul, ce spécialiste de santé a les compétences nécessaires pour prescrire à vos enfants un antipaludéen adapté à leur situation. C’est également ce dernier qui pourra aussi vous indiquer la posologie à suivre.

L’essentiel étant dit, vous savez désormais qu’il est possible de réduire le nombre d’enfants morts du paludisme durant la saison des pluies.